Le blog de Sid

La chance ne sourit pas à ceux qui lui font la gueule

07 juin 2008

Bien ! Il est grand temps de cesser de rémir ! Oui, vous avez bien lu, rémir, du verbe rémir, signifiant agir comme Rémi, ou encore procrastinerprocrastiner, pantoufler, traînasser et autre plus ou moins synonymes du même genre. Autrement dit, il est grand temps pour moi de rattraper celui perdu.
Et pour commencer, petit retour sur événement, et plus précisément sur mon précédent week-end, passé en la glorieuse compagnie de mes vénérés géniteurs (copyright Agathe). Petite description donc du dit week-end.
Tout commença vendredi lorsque la barbe de papa émergea des portes du quai de l'eurostar. Je dois le reconnaître, choc ! Je ne m'étais pas préparé... Mais rapidement, je repris le dessus sur moi même, et après un détour par l'auberge, nous avons passé le reste de l'après midi au zoo, avant de commencer la tournée des pubs du week-end au social club. La suite de la soirée se poursuivit en compagnie de Thibault qui s'en allait le lendemain pour Panama. Compte tenu du nombre de restaurants testés dans le week-end, je ne saurais tous les lister. Par ailleurs, je ne saurais non plus citer tout les pubs parcourus. De fait, je vais donc passer rapidement au reste du week-end (également pour tenter de ne pas sombrer dans le verbiage sans intérêt).
Le samedi donc, commença par la visite d'une librairie, que papa ne voulait visiblement pas rater. Le réel avantage de cette librairie était en fait d'être entourée de nombreux magasins de musiques où l'on pouvait admirer d'authentiques modèles de guitare vintage, de type télécaster à plus de £2000, originale lespaul et autres joyeusetés dont le prix n'est pas même affiché. L'après midi, visite du British Museum, tour de quelques salles que je n'avais pas encore vu, Proche Orient et ancienne Europe. Comme toujours, magnifique. Pour la soirée, pas besoin de décrire, pubs et restaurants. Et le dimanche, belle balade, profitant de la météo clémente, le long de la Tamise, de la House of Parliement jusqu'au Shakespear Globe. Belle après midi qui se termina bien sûr par... pubs et résto.
Lundi, mes chères parents repartirent vers la France, tandis que je m'attelais à la lourde tâche d'écrire mon rapport de stage. Mardi, je m'éclipsai quand même pour apprécier la  belle représentation de 'Much ado about nothing' donnée par la troupe de théâtre de l'ESCP, l'école de Xavier. Et c'était très bien, avec un poil d'ajout contemporain qui aident à l'interactivité avec le public ! Mercredi soir, après le travail, je dégustais le fromage et le vin que les parents m'avaient rapporté de France. Petit festin pour mes amis anglais, Andy, Jon, Claire, Quelques collègues de bureau, et Guy bien-sûr. Au menu, bûche de chèvre, petit chèvre sec, conté, salerse, tome, camembert, et roquefort, accompagné d'un saucisson bien sec et de deux bouteilles de rouge. Et la fin de semaine fut plus calme, pour cause évidente d'écriture de rapport.
Et pour finir ce post, juste une petite photo, spéciale dédicace à Benoît, l'ours reconverti dans le tropicale pour cause de l'absence de proche banquise.
Photo_0112
Pancarte d'une librairie dans Londres

Posté par Sid le paresseux à 01:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire